L’Examen National du Baccalauréat au Maroc

L’Examen National du Baccalauréat au Maroc

L’Examen National du Baccalauréat au Maroc :

L’examen national est le dernier examen que l’élève passe au lycée pour décider de son sort, c’est l’examen qui conclut les 3 années au lycée. Cet examen prend place chaque année aux débuts du mois de Juin.

L’examen national du baccalauréat porte sur les matières principales de chaque filière, avec l’anglais et la philosophie comme matières communes pour presque toutes les filières.

La note obtenue à l’examen national du baccalauréat constitue 50 % de la note finale du baccalauréat, sachant que les 50% qui restent sont divisées entre : 25 % pour le régional (passé en première année bac) et 25% pour le contrôle continu de la 2ème année baccalauréat.

Examen national du Baccalauréat : l’épreuve redoutable pour le lycéen :

Beaucoup de lycéens ressentent une grande pression quand ils rapprochent de l’examen national du  baccalauréat, parce que selon eux  «c’est difficile de passer cet obstacle », est-il normal de voir l’examen national du baccalauréat au Maroc de cette façon ?

En fin de compte ce n’est qu’un examen comme les autres, qui se prépare sur la longueur et qui prend place dans une date connue. C’est vrai que l’examen national du baccalauréat est spécial en son genre puisqu’il ouvre des portes multiples sur le futur,  mais au même temps il ne faut pas le voir comme une fatalité, on se prépare à l’examen national et on le passe avec notre propre niveau de moyens.

Le bruit aussi qui se fait à propos du baccalauréat chaque année, n’aide pas le lycéen à raisonner de façon logique concernant et à se concentrer sur ce qu’il peut donner, ce qui le conduit automatiquement à sous-estimer ses capacités à décrocher le baccalauréat.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’examen national du bac au Maroc est basé sur les connaissances acquises durant la dernière année du lycée (2ème année du baccalauréat). Mais au même temps, n’ignorons pas que les deux premières années au lycée comptent (tronc commun et première année du baccalauréat), parce qu’elles constituent la base pour les apprentissages qui viennent par la suite durant la 2ème année du bac. Et donc il est très important pour l’élève de se mettre au sérieux à tout moment de la période du lycée.

Ce qu’on ne vous dira jamais sur l’examen national du Baccalauréat :

Les rumeurs ne manquent jamais en ce sujet précis, tout le monde parle de l’examen national du bac au Maroc, ceux qui l’ont eu et même ceux qui n’ont jamais fait d’école. Que doit-on écouter donc en tant qu’élève lycéen ?

En effet l’expérience a prouvé que l’examen national du bac est à la portée, même parfois facile si l’on peut être plus confiant. L’objectif de l’examen en sa globalité c’est de tester les acquis des élèves, non pas « chercher à les piéger », c’est la rumeur qui est le plus fréquentée : « ils ont essayé de nous piéger.. » mais éventuellement tout ce que le ministère ferait c’est de tester les compétences, acquis et aptitudes de l’élève.

Avant l’examen national au Maroc, les élèves commencent à se faire des idées et des préjugés sur le sujet. Ce qui pousse certains d’entre eux à lâcher l’affaire et reporter pour l’année d’après.

Préparation pour l’examen national du baccalauréat :

Pour ce qui est de la préparation de l’examen national du bac, il y a beaucoup de scénarios chacun se donne à celui qui le convient le plus, dépendant aussi de la filière et des attentes de chacun. Des élèves ne peuvent pas accepter un moins que Très Bien comme mention au Bac. Alors que d’autre se porteront bien même avec Passable.

Le cas le plus courant c’est de suivre ses cours régulièrement durant toute l’année du baccalauréat, puis vers le milieu du deuxième semestre commencer à penser à l’épreuve de l’examen national du bac.

Il fait d’ailleurs noter que la préparation est étalée sur toute l’année scolaire avec l’effort et le sérieux, alors que pour les derniers avant l’examen national n’est que pour faire des rappels et renforcer les connaissances.

C’est toujours évident mais pour certains élèves, le grand blocage c’est la dernière préparation à la fin de l’année. Ne vous inquiétez pas pour ce qui se passera à l’examen, vous êtes tous dans le même jeu, pour gagner il faut jouer aux règles du jeu pour ne pas être laissé derrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *